Les risques dans la restauration

risques dans la restauration

 

 

Le métier de la restauration, que ce soit en salle ou en cuisine, est un métier à risques. En effet, plus de 1 680 000 jours d’arrêt sont recensés par an et sont dus aux risques dans la restauration. Souvent, ce sont des accidents du travail liés aux chutes, à la manutention, et bien sûr aux outils tranchants et autres ustensiles dangereux qui sont utilisés quotidiennement dans un restaurant, notamment par les cuisiniers. Dans ce métier, l’amélioration des conditions de travail des employés et la prévention des accidents et des maladies professionnelles sont des enjeux majeurs.

 

  • Les principaux risques 

 

Les accidents du travail dans le milieu de la restauration sont liés, pour la plupart du temps, à :

 

- Des chutes dans les escaliers,

- Des chutes et glissades en cuisine ou en salle,

- Des coupures avec des couteaux,

- Des coupures avec du verre cassé

- Les manutentions manuelles et les postures contraignantes qui provoquent des troubles musculaires

 

  • Le principal objectif : la protection des employés

 

La protection des employés passe avant tout par les infrastructures mises en place par la direction de l’établissement. Parmi elles, on retrouve les sols anti-dérapants à équiper en salle mais aussi et surtout en cuisine où l’esthétique importe peu. Avec la nourriture, la sauce et autres liquides qui ont tendance à traîner au sol durant le service et représente un risque car les employés ont facilement tendance à glisser. Pour la salle, des solutions telles que le carrelage anti-dérapant existent également, afin de protéger les serveurs tout en conservant l’esthétique du restaurant. En cuisine, il est également important de prévoir des dispositifs d’évacuation des eaux par le sol, notamment au niveau de la plonge. Pour se faire, il est possible de mettre en place des bouches d’évacuation ou de légères pentes avec l’utilisation de raclettes. Pour ce qui est des escaliers, il suffirait de les sécuriser en mettant en place un bon éclairage, un système anti-dérapant et une rambarde afin de limiter les chutes qui sont généralement récurrentes.

 

  • Des mesures de protection individuelle

 

Malgré les nombreux dispositifs existant et visant à protéger les employés, il est parfois nécessaire que celui-ci prenne des mesures de protection individuelle pour réduire les risques au minimum. En effet, la tenue d’un cuisinier, par exemple, est normée et est indispensable à la sécurité de l’employé. Les chaussures de cuisine sont primordiales, elles lui permettent un confort tout au long de son service, un bon maintien du pied et disposent d’une semelle anti-dérapante. De plus, la plupart d’entre elles protègent le pied de brûlures et autres blessures grâce à leur coque ultra résistante.

La veste et le pantalon de cuisine doivent également être de bonne qualité. En effet, outre le côté hygiénique de la tenue d’un cuisinier, il faut également prendre en compte sa sécurité et son confort. Un pantalon de cuisine robuste peut lui éviter des brûlures et différentes lésions, tout comme la veste qui peut être choisie en manches longues retroussables. Pour le confort du cuisinier, la veste de cuisine peut être également aérée, un vrai plus pour l’employé qui travaille au contact de la chaleur tout au long de son service.

 

  • Manelli, n°1 du vêtement professionnel

 

Pour équiper vos salariés ou bien pour vous équiper face à ces différents risques vous même, Manelli vous propose des vêtements de cuisine professionnels et de qualité, afin de vous offrir confort et sécurité pour chaque métier. Que vous soyez en cuisine ou en salle, vous trouverez ce qu’il vous faut sur notre boutique en ligne et en magasin, à Nice et à Paris.

 

manelli