Bien s’habiller, c’est d’abord bien se protéger

Chez Manelli, nous vous proposons de nombreux vêtements esthétiques mais également sécurisants. En effet, au sein de certains secteurs, une tenue-type est portée afin d’assurer la sécurité des salariés.

Pour sécuriser, il faut respecter certaines exigences : En effet, que ce soit des contraintes pour les utilisateurs (gêne, irritations, taille, chaleur ou encore réglage…) ou venant de l’environnement autour (température, humidité, position et gestes du travailleur ou encore les équipements complémentaires à avoir…), ces exigences à respecter pour le confort de tous demandent une certaine rigueur, qui doit être respectée.
C’est pour cela que lors de la création d’un produit, celui-ci doit passer à travers différents tests adaptés à chaque branche de métier et ce, afin de créer un produit parfaitement adapté que ce soit concernant l’ergonomie, mais aussi pour pallier aux risques existants au quotidien dans chaque branches de métiers.

 

LoOFGNXRPT2aBMJ3Hdm8kjl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9

 

 

Quand un produit est conçu, il est mit en concurrence avec beaucoup d’autres, ces produits se distinguent entre eux par leurs caractéristiques esthétiques (couleur, coupe, modèles, matériaux utilisés mais également le type de protection utilisée) mais également techniques et doivent donc répondre à certaines normes (souvent adaptées à l’échelle européenne) afin de vérifier la qualité du produit de manière générale mais également selon le type d’application réalisée.
C’est pour cela que les vêtements professionnels peuvent être classés en huit (8) grandes familles qui sont les suivantes :

-          Signalisation,

-          Protection contre :

o   Les intempéries

o   La chaleur

o   Les risques mécaniques

o   Les risques chimiques

o   Les agents infectieux

o   Les risques électrostatiques

o   La contamination radioactive

 

Même si ces vêtements ont un rôle différent, ils restent le plus souvent fabriqués avec les mêmes matières. Parmi les plus courantes, on trouve : du textile, du cuir, mais également des matériaux polymères (comme le PVC, c’est-à-dire un matériau souple, léger, ou encore isolant…).
Souvent, la protection résulte d’un assemblage de plusieurs couches de matériaux, par exemple une couche de textile superposée à une couche imperméable (comme par exemple une membrane) ou encore d’une finition supplémentaire. Ceci dans le but de réellement assurer et permettre une protection efficace au travailleur.

 

chaussures-de-cuisine-s3-noire-legere

 

Également, certains vêtements peuvent avoir une durée d’utilisation limitée en fonction du domaine d’application où ils sont utilisés. On peut par exemple penser aux vêtements utilisés au sein du domaine médical qui ne peuvent être décontaminés dans certains services ou tout simplement finissent par devenir inutilisables après une certaine période d’activité. Ce type de vêtement a pour objectif de protéger en empêchant l’accès à la peau aux virus et bactéries.

 

Enfin, ces vêtements professionnels, quelque soit l’objectif (protéger, créer un uniforme…) finissent par représenter une marque, qui va donc, en plus de protéger ses employés (si besoin est) mettre les vêtements à ses couleurs afin de s’affirmer et réussir à créer un sentiment d’appartenance au sein de l’entreprise, ce qui amène l’employé à se sentir investi par cette marque, qui investit pour lui. L’employé peut donc avoir à cœur de rendre la confiance donnée.

 

Le vêtement d’entreprise est ainsi devenu un outil indispensable au quotidien, car de par ses possibilités d’uniforme, de protection mais aussi de reconnaissance possible de l’employé, il s’agit d’un atout majeur pour chaque entreprise dans sa quête de pérennisation .